Pharmacien Manager n° 164 du 20/01/2017
 

NEWS

PASCALE CAUSSAT

LES VENTES DE DISPOSITIFS MÉDICAUX CONNECTÉS NE DÉCOLLENT PAS DANS LES OFFICINES. LES PHARMACIENS DOIVENT-ILS POUR AUTANT DÉLAISSER CE MARCHÉ ? LE POINT.


Lors de la journée sur la santé connectée, organisée par Les Échos le 20 septembre dernier, Ghislaine Alajouanine, présidente du Haut conseil français de la télésanté, présentait ainsi l’avenir de notre paysage sanitaire : « Imaginons qu’un foyer équipé en objets connectés permette à une personne âgée de rester cinq ans de plus chez elle. Même à 10 000 euros le budget d’équipement du logement, cela coûte moins cher que 4 000 euros par mois en maison de retraite. » Un discours pragmatique qui place le pharmacien au coeur de la santé de proximité : avec le vieillissement de la population et la hausse du nombre de maladies chroniques, les dispositifs permettant le maintien à domicile des patients vont automatiquement renforcer son rôle de conseil et d’accompagnement. Celui-ci est donc en première ligne pour vendre des outils ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous, comme la Cour des comptes, qu'il y ait beaucoup trop d'officines en France ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...