Pharmacien Manager n° 163 du 30/11/2016
 

MARCHÉ

Charlotte Nattier

Catégorie emblématique du soin visage, l’anti-âge est le théâtre de nombreux lancements. Finies les promesses miraculeuses. Aujourd’hui, ce sont les jeunes femmes qui sont dans la ligne de mire des laboratoires. Le discours de la prévention est en marche.


Après avoir bien résisté à la crise jusqu’à présent, le marché de l’anti-âge en pharmacie voit ses ventes stagner. Selon IMS, elles s’établissent à 126 M€ de chiffre d’affaires, à + 0,7 % en cumul annuel mobile à fin août 2016. Si l’on considère uniquement l’offre pour ces dames, le CA est de 124 M€, à + 2 %. Pour les laboratoires en lice, ce « coup de mou » n’est pas inquiétant. « C’est une tendance observée sur presque toutes les catégories de la dermo-cosmétique, tempère Jennifer Azorin, directrice marketing Vichy France. L’hiver doux et le printemps maussade de cette année n’ont pas été propices aux achats de soins. Et les conditions socio-politiques ont eu un impact négatif sur la fréquentation. » Bonne nouvelle néanmoins, sur cette catégorie de la jeunesse en pot, la pharmacie s’en sort mieux que ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...