Pharmacien Manager n° 162 du 26/10/2016
 

TENDANCES

Myriem Lahidely*, Myriam Loriol**

Pour sortir de la guerre des prix qui règne sur les produits leaders de la dermocosmétique, de plus en plus de pharmaciens optent pour des gammes à leur propre marque. Une nouvelle façon de fidéliser une clientèle.


Il est 17 heures un vendredi après-midi à la pharmacie de la Croix Blanche à Dijon. Les clients affluent au comptoir des frères Richard, et attendent patiemment leur tour. Tous viennent pour les compléments alimentaires, diffuseurs d’huiles essentielles ou cosmétiques fabriqués sur place et dans un laboratoire digne de ce nom. Ici, la quasi-totalité de la parapharmacie présente sur les étagères est naturelle et home-made. En créant leurs propres produits, ces pharmaciens ont fait de leur officine une véritable institution dijonnaise. Et n’ont rien à craindre de la concurrence. En témoignent leurs horaires d’ouverture qui prévoient une fermeture entre 12 h et 15 h ainsi que le lundi toute la journée. Mais l’exemple de Claude et Christian Richard n’est pas facilement duplicable. « Beaucoup de titulaires rêvent de lancer une ligne de cosmétiques, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK