Pharmacien Manager n° 162 du 26/10/2016
 

DOSSIER

Fabienne Colin

Exercer dans la plus belle ville du monde ne fait pas forcément rêver. Dans la capitale envahie par les enseignes officinales, la concurrence fait rage. Chaque titulaire doit se battre pour fidéliser sa clientèle, résister aux charges élevées, essayer de s’agrandir…


Aujourd’hui, la Ville Lumière compte 960 officines. « Avec une population de 2,2 millions de personnes, théoriquement, il devrait y en avoir 640 », pointe Laurent Ortiz, titulaire de la Pharmacie Félix Faure, dans le 15e. Le chiffre d’affaires moyen dans la capitale s’élève à 1,86 M€ (source : ARS, 2014) mais le réseau est devenu très disparate. Quoi de commun entre une minuscule pharmacie dans le quartier de la Goutte d’Or qui génère 600 000 € à l’année, et la « Citypharma » de la rue du Four avec ses caisses par dizaines ? Mais une chose est sûre : « Avec l’explosion des enseignes dans Paris, tout le monde fait du prix. Il faut pouvoir s’adapter… », rapporte Sarah Guatel, titulaire dans le Val-de-Marne après avoir exercé près de 10 ans dans Paris. La pharmacienne est aussi co-fondatrice du groupement ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK