Pharmacien Manager n° 162 du 26/10/2016
 

BON À SAVOIR

PRATIQUES GESTION

F.R.-V.


Le salarié qui prend l’initiative, sans l’accord de son employeur, d’effectuer des heures supplémentaires (contrat à temps plein) ou complémentaires (contrat à temps partiel), ne peut par la suite réclamer le paiement majoré lié à ce surplus de travail. Même en formant un recours devant les prud’hommes, il n’obtiendra rien. La Cour de cassation a levé toute ambiguïté dans un arrêt du 14 septembre 2016 en rejetant les comptes d’apothicaire d’une salariée.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK