Pharmacien Manager n° 161 du 26/09/2016
 

OBSERVANCE

NEWS

F.P.


Dans son dernier rapport, l’IGAS donne une série de leviers pour améliorer l’observance, et fait l’éloge des programmes d’éducation thérapeutique dans lesquels les officinaux peuvent prendre place. Il ouvre la voie aux objets connectés et outils numériques, et suggère que les piluliers connectés soient préparés et suivis par les pharmaciens. L’IGAS souligne aussi la nécessité de rémunérer le pharmacien concourant à une meilleure observance : entretiens pharmaceutiques, actions de conciliation médicamenteuse, PDA… moyennant certaines conditions (aménagement des locaux, espace de confidentialité, disponibilité). Le gouvernement participera-t-il à ces évolutions ?

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...