Pharmacien Manager n° 161 du 26/09/2016
 

MAEGE

TENDANCES

CHARLOTTE NATTIER


Si c’est un papillon australien qui prête son nom à la nouvelle marque officinale Maege, ce sont bien des scientifiques qui l’ont co-développée. Au cœur des formules : le peptide SDKP, molécule présente naturellement dans les cellules vivantes. Des chercheurs du CNRS ont mis en évidence sa capacité à stimuler tous les mécanismes de renouvellement d’une peau saine, en agissant au niveau des fibroblastes, du collagène, des kératinocytes, de la fibronectine… Entre alors en scène Nicolas Rivière, pharmacien fondateur du laboratoire RPM Dermatologie. Il décide d’intégrer le SDKP à une gamme anti-âge ayant pour but de réveiller les facultés de régénération cutanée. Dans les soins, le fameux peptide est associé à la technologie des nano-gouttes (NeoGouttes Target) qui permet de le protéger et surtout de le vectoriser. Objectif : cibler les cellules ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK