Pharmacien Manager n° 159 du 01/07/2016
 

DOSSIER

Fabienne Colin

Les pieds nous supportent toute la journée et pourtant on les néglige. Une opportunité pour le pharmacien. Paradoxalement la podologie est encore peu exploitée en officine. Alors… en marche !


Gonflé ou malodorant en été, surchauffé dans une basket ou perché sur un talon aiguille, fragilisé chez les diabétiques et déformé chez nos aînés, le pied n’a pas la vie facile. Pourtant le pharmacien le chouchoute peu. Certes on trouve des pansements sur les gondoles des officines. Mais on n’a pas toujours accès à des crèmes et à des déodorants spécifiques. On y dégotte parfois des semelles hydratantes et, çà et là, des chaussures type Scholl. De plus, ces produits se trouvent éparpillés dans la surface de vente. Comme si le pharmacien n’osait pas parler des pieds bille en tête. Or, il a toute légitimité pour les soigner et leur apporter des solutions de confort. Il peut même fabriquer des semelles orthopédiques. Le consommateur, lui, qui est réticent à l’idée ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...