Pharmacien Manager n° 158 du 01/06/2016
 

NEWS

Peggy Cardin-Changizi

A l’ère du e-commerce, la tradition a du bon. C’est ce positionnement que défend Violette Watine. Pionnière de la cosmétique bio ou encore de la vente en ligne, elle a su se faire un nom dans le monde de la distribution. Et tire de son expérience des leçons pour la pharmacie.


« Pharmacien Manager ». Quel point commun entre les univers que vous avez côtoyés ces dernières années, à savoir la cosmétique, l’artisanat, la maternité et le sous-vêtement ? Violette Watine. Lorsque je travaillais chez Lancôme dans le groupe l’Oréal, j’ai eu une prise de conscience écologique qui m’a amenée à changer mes habitudes. Elle m’a notamment incitée à changer d’orientation professionnelle afin de pouvoir mettre mes valeurs au service d’un travail, et de changer le monde à mon échelle. J’ai eu à cœur de me lancer dans l’entreprenariat éthique. Tout d’abord, j’ai voulu mettre mon savoir-faire cosmétique au service du bio et j’ai créé Mademoiselle bio. A partir de là, je disposais d’un fort savoir-faire digital que j’ai essayé de développer dans le milieu de l’artisanat français, puis dans l’univers de la femme enceinte.P.M. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...