Pharmacien Manager n° 158 du 01/06/2016
 

NEWS

F.P.


Dans son nouveau rapport sur les biosimilaires, l’ANSM place les prescripteurs au centre des décisions en matière de prescription, insistant sur le fait qu’il n’est pas souhaitable de changer de médicament biologique en cours de traitement. Cependant, toute interchangeabilité n’est plus formellement exclue et peut être envisagée si patient en est informé et donne son accord.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...