Pharmacien Manager n° 158 du 01/06/2016
 

VÉTÉRINAIRE

Marché

Carole de Landtsheer

Nom d’un chien ! Le marché vétérinaire en vente libre à l’officine connaît une mauvaise passe, en raison des médiocres ventes des antiparasitaires externes. mais il peut reprendre du poil de la bête…


Qu’on se le dise, le marché vétérinaire en vente libre à l’officine manque de mordant. Comprenez que ses résultats pourraient s’améliorer. Et pour cause : les pharmacies réservent au rayon des chats et des chiens un espace plus ou moins important, à la visibilité variable. « Tout le monde ne sait pas que cette catégorie existe en officine », fait remarquer Leila Baptista, responsable marketing de la gamme Clément Thékan. A cela s’ajoute la concurrence de la grande distribution (en particulier pour le « petfood ») et celle des vétérinaires, à la fois prescripteurs et vendeurs. Gardons à l’esprit que les vétérinaires demeurent le circuit d’achat privilégié pour 46 % des propriétaires, devant l’officine (26 %), d’après l’étude « Produits et médicaments vétérinaires 2015 », réalisée par Arcane Research. Quant à ceux qui franchissent la porte d’une pharmacie sans ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...