Pharmacien Manager n° 154 du 25/02/2016
 

CONTRÔLE D’ALCOOLÉMIE

PRATIQUES GESTION

F.R.-V.


Un employeur ne peut soumettre ses salariés à un contrôle d’alcoolémie qu’à deux conditions. La première, le règlement intérieur de l’entreprise doit prévoir les modalités du contrôle. La seconde, le règlement intérieur doit avoir été déposé au greffe du conseil de prud’hommes. Si l’une de ces conditions n’est pas remplie, le règlement intérieur est inopposable aux salariés. Dans une récente affaire, un chef d’entreprise en a fait les frais. Après avoir trouvé des bouteilles d’alcool vides dans les vestiaires, il avait soumis deux salariés occupant des postes à risque à un test d’alcoolémie. Le résultat positif l’avait conduit à les licencier. Mais faute de dépôt du règlement intérieur au greffe, les licenciements ont été requalifiés sans cause réelle et sérieuse (Cass. soc., 4 novembre 2015, n° 14-18574).

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...