Pharmacien Manager n° 154 du 25/02/2016
 

MARCHÉ

Carole De Landtsheer

Avec ses dentifrices assimilés à des traitements et ses brosses à dents « chirurgicales », la pharmacie fait figure de spécialiste en hygiène dentaire. Mais jusqu’à quand ? Car le créneau de la médicalisation est aujourd’hui exploité par la grande distribution.


Fortement concurrencé par l’offre des GMS, le secteur buccodentaire en officine montre une stabilité fragile. Ainsi, les ventes additionnées des dentifrices, brosses à dents et accessoires (brossettes, fil dentaire…) totalisent selon IMS 173 millions d’euros, en cumul annuel mobile à septembre 2015. Pour une progression de 3 %, mais de 0,8 % en volume. On assiste donc à une valorisation du marché, eu égard à la commercialisation de produits thérapeutiques haut de gamme. Mais, ne l’oublions pas, « 80 % des ventes de dentifrices et de brosses à dents se font en GMS », rappelle Frédérique Dehainault, chef de groupe Oral Care des laboratoires Pierre Fabre Health Care. Pour autant, le potentiel de ce marché est de taille : « 100 % des clients qui entrent dans une pharmacie sont concernés par le buccodentaire », observe notre interlocutrice, qui ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...