Pharmacien Manager n° 153 du 01/12/2014
 

BACK-OFFICE

Spécial back-office

Changement de programme

Fabienne Colin

Le back-office des officines est affecté par deux tendances de fond : la tension économique et la transition numérique. Du coup, les méthodes de travail doivent évoluer. Soutenus par les groupements, les officinaux changent leurs habitudes…


En période de tension économique, gérer son officine ne peut plus se faire à l’intuition. Alors que la transition numérique affecte la vie quotidienne des consommateurs, elle commence à faire son œuvre dans les pharmacies. Les titulaires ont depuis longtemps adopté les systèmes informatiques en lien avec la carte Vitale, imposés par l’Assurance maladie. Aujourd’hui, les groupements les incitent à automatiser leurs tâches bien au-delà de leur logiciel de gestion d’officine (LGO). Le tableau n’est pas tout rose pour autant. À l’heure où les officinaux recherchent des solutions pour la pharmacie de demain, leur back-office est loin d’être au top : saisies répétées, personnel pas assez formé faute de temps, réserves désordonnées… La modernisation s’impose. La profession réalise qu’après avoir beaucoup travaillé la surface de vente (en agencement, merchandising, prix…) elle ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...