Pharmacien Manager n° 150 du 01/09/2015
 

LOGICIELS DE VENTE

PRATIQUES GESTION

F.P.


Saisi d’un litige portant sur des logiciels de vente des pharmacies, le Conseil d’Etat, dans une décision rendue le 24 juin dernier, juge que la suppression de données informatisées constitue une opposition à contrôle si elle est opérée juste après que le contribuable a reçu un avis de vérification. Le Conseil d’Etat s’est également penché sur la question de l’atteinte au secret professionnel des pharmaciens à l’occasion de la manipulation du logiciel de gestion pendant le contrôle. Si la violation du secret est le fait du vérificateur, la procédure est reconnue irrégulière et entraîne la décharge des impositions correspondantes. Si la violation du secret résulte du contribuable, volontairement ou non, la procédure sera jugée irrégulière seulement si les informations révélées fondent les rectifications proposées à l’issue du contrôle.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...