Pharmacien Manager n° 149 du 01/07/2015
 

MARCHÉ

Charlotte Nattier

LONGTEMPS CANTONNÉE À LA VENTE DE LAITS INFANTILES SPÉCIFIQUES, L’OFFICINE PREND AUSSI SES AISES SUR LE TERRAIN DES LAITS STANDARDS, AVEC UN POSITIONNEMENT PRIX QUI APPROCHE CELUI DE LA GRANDE DISTRIBUTION. LE CONSEIL DU PROFESSIONNEL EN PRIME. RÉSULTAT DES COURSES, L’ESSOR DU MARCHÉ EST BEL ET BIEN PÉRENNE.


Le marché des laits infantiles en officine n’a pas fini sa croissance. Signe qui ne trompe pas, le leader Blédina (groupe Danone), avec 31,7 % de part de marché valeur selon Ospharm, en cumul annuel mobile à fin février 2015, a lancé en mai dernier en pharmacie son autre marque, Blédilait, jusque-là réservée aux GMS. Une preuve supplémentaire, s’il en fallait, de l’attractivité du réseau à la croix verte. Chiffres à l’appui, les ventes de lait pour bébé progressent d’année en année. Jugez plutôt : + 4 % en valeur entre mars 2013 et mars 2014 et + 6,6 % à fin mars 2015 (selon IMS). Les volumes suivent la même tendance, à + 3,7 % sur la première période et + 7 % sur la seconde. Une sacrée performance au sein d’un secteur où la cible est désormais limitée. ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...