Pharmacien Manager n° 149 du 01/07/2015
 

GMS

REPORTAGE

Alors que l’officine séduit les jeunes mamans par une offre complète à prix compétitif, valorisée par le conseil, la grande distribution est à la peine. Le circuit continue de perdre des adeptes, noyées dans la multitude des références et la surenchère des prix cassés.


Certes, il se vend trois fois plus de laits infantiles en grande distribution – soit 38,39 millions d’unités – qu’en pharmacie. pour un chiffre d’affaires s’élevant à 381,24 millions d’euros (IRI, en CAM à fin février 2015), soit plus du double qu’en officine. Si les supermarchés pèsent aujourd’hui 67,4 % du ca total des ventes de lait pour enfants, il n’empêche, le circuit accuse un recul de 3,3 % en valeur et de 2,1 % en volume, selon iri. cette contre-performance se retrouve sur l’ensemble des segments (laits 1er âge à - 5,2 % en valeur et 2e âge - 4,7 %) à l’exception des laits de croissance en poudre. ces derniers tirent leur épingle du jeu en affichant + 12,5 % au tableau de leurs ventes en valeur. ils représentent ni plus ni moins 33,5 % du marché des laits, mais ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...