Pharmacien Manager n° 148 du 28/05/2015
 

NEWS

E-SANTÉ

Yves Rivoal

Au titre de professionnel de santé, le pharmacien peut légitimement s’insérer dans un projet de télémédecine. Dans la pratique, en France, ce serait plutôt, « circulez, il n’y a rien à voir ! » ou presque…


Lors du dernier recensement des projets de télémédecine réalisé au 31 décembre 2012, la Direction générale de l’offre de soins (DGOS) avait identifié 331 projets, dont 169 étaient déjà opérationnels. Des projets qui portaient essentiellement sur des pathologies comme la prise en charge de l’AVC, l’insuffisance rénale ou l’insuffisance cardiaque. « A ma connaissance, si l’on excepte quelques expériences très locales, il n’y a pas d’officinaux impliqués dans les programmes de télémédecine aujourd’hui », constate Hélène Charrondière, directrice du pôle pharmacie – santé des Echos Etudes. Parmi ces quelques expériences locales, il y a celle que mène depuis 2012 la Pharmacie de Commequiers en Vendée. Sa titulaire, Sophie Toufflin-Rioli, a déjà réalisé, dans le cadre du programme Télémédinov, 150 téléconsultations en gériatrie, psychogériatrie, soins palliatifs, dermatologie et ophtalmologie avec les médecins spécialistes du centre hospitalier Loire-Vendée-Océan ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...