Pharmacien Manager n° 148 du 28/05/2015
 

TENDANCES

BEAUTÉ

CHARLOTTE NATTIER

Stars du démaquillage, les eaux micellaires ont évincé le Sacro-Saint Duo « lait + tonique ». Depuis une dizaine d’années, leurs ventes progressent en officine… qui doit désormais faire face à la concurrence des autres circuits.


Très largement en tête de la catégorie démaquillage, l’eau micellaire représente 52 % des ventes en valeur, selon IMS Health, en cumul annuel mobile à fin février 2015. Elle doit son succès à la simplification de la gestuelle du nettoyage, mais surtout à sa formule. Soit de l’eau purifiée dans laquelle de fines particules huileuses appelées micelles sont en suspension. Ainsi, à l’usage, la partie hydrophobe va venir emprisonner les impuretés au coeur de la micelle. La peau est donc parfaitement nettoyée. Autre atout et non des moindres : l’eau micellaire ne contient pas d’émulsionnant – qui lie la phase aqueuse et huileuse d’un cosmétique, comme pour les laits ou les crèmes -, ce qui en fait un produit mieux toléré. « La sensation de douceur sans film gras a été la clé de leur ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...