Pharmacien Manager n° 147 du 21/04/2015
 

NEWS

E-SANTÉ

France Delory*, Myriam Loriol**

On le sait, les patients sont de plus en plus demandeurs d’informations et de conseils. Mais leur relation avec le pharmacien ne s’arrête pas là. Elle prend aujourd’hui la voie de la digitalisation pour une meilleure observance.


La profession a bien compris le défi d’améliorer la relation client, et se montre naturellement sensible à un sujet clé : la bonne observance. Un chiffre l’explique, tiré d’une récente étude d’IMS-Crip : 9 milliards d’euros. C’est le coût de la mauvaise observance pour la collectivité, rien que pour 6 pathologies clés (diabète, hypertension, asthme, hypercholestérolémie, ostéoporose, insuffisance cardiaque). Pour Jean-Michel Renodeau, directeur des opérations d’Argolife, une agence de conseil en communication santé, « le pharmacien va jouer un rôle de plus en plus important dans l’accompagnement du patient. En tant qu’agence digitale, Argolife souhaite intégrer les pharmaciens à ses programmes d’engagements patients ». De quoi s’agit-il ? « Envoyer aux patients et à leurs proches des notifications par SMS ou mail pour rappeler une posologie, les horaires de prises, etc. Ou encore organiser une remontée ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...