Pharmacien Manager n° 146 du 17/03/2015
 

DONATIONS ET SUCCESSIONS

PRATIQUES

ACTUS

F.P.


Depuis le 1er janvier 2015, les héritiers ou légataires qui sollicitent le paiement étalé des droits de succession doivent acquitter auprès du fisc un intérêt de 2,2 %. Par ailleurs, les conditions du paiement fractionné des droits de succession sont aménagées. Ceux-ci doivent être acquittés en trois versements égaux maximum, à intervalles de six mois au plus sur une période d’un an (au lieu de cinq ans maximum auparavant). Cette période est portée à trois ans si la succession est composée au moins pour moitié de biens non liquides. Toutefois, la transmission d’entreprise individuelle et de parts de sociétés non cotées par voie de donation ou de succession fait exception à cette nouvelle règle, en matière de paiement différé et fractionné des droits de donation ou de succession. Pendant la période de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...