Pharmacien Manager n° 146 du 17/03/2015
 

EMPLOYÉS CADRES

PRATIQUES

ACTUS

F.R.-V.


En pharmacie, les cadres bénéficient de dispositions plus favorables que les non-cadres en matière d’indemnités de licenciement, de maladie, de retraite, de durée de préavis, etc. Jusqu’à présent, la Cour de cassation considérait que tout écart de traitement devait reposer sur « des raisons objectives liées à la spécificité de la situation des salariés relevant de la catégorie ». Cette position constituait une véritable brèche puisqu’elle faisait peser sur l’employeur l’obligation de se justifier en cas de contestation d’un salarié. Dans un arrêt rendu le 27 janvier 2015, la Cour de cassation a mis fin à cette insécurité juridique en jugeant que « [les] différences de traitement entre catégories professionnelles instituées par voie de conventions ou accords collectifs sont présumées justifiées ».

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...