Pharmacien Manager n° 145 du 12/02/2015
 

côté point de vente

Fabienne Colin

Au placard la para ! La Pharmacie Tolstoï, à Villeurbanne, a choisi d’attirer les patients chroniques porteurs d’ordonnances. En prenant volontairement tout son temps pour la délivrance et le conseil associé. La sérénité règne et l’officine affiche une rentabilité au beau fixe.


Ce n’est pas parce que nous sommes lents que nous sommes mous », prévient d’emblée Barbara Le Boënnec, titulaire depuis 2011 de la Pharmacie Tolstoï à Villeurbanne. Dans son officine de quartier, la jeune quadra a adopté un parti pris très inhabituel et loin d’être lymphatique. Sa méthode : consacrer du temps aux malades. Le but : attirer les patients aux pathologies chroniques ou lourdes. Autrement dit, ceux qui reviennent tous les mois. Cette stratégie s’inspire de la thèse du pharmacien Jean-Patrice Folco (lire encadré p. 24), selon laquelle la rentabilité de l’officine provient davantage des longues ordonnances. Elle est donc corrélée à l’âge de la clientèle. A partir de ce constat, la stratégie de la pharmacienne consiste à satisfaire le client en tant que patient, en se concentrant uniquement sur son rôle de ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...