Pharmacien Manager n° 144 du 15/01/2015
 

Dossier

Yves Rivoal

Ce n’est pas parce qu’on a une clientèle dotée d’un fort pouvoir d’achat qu’il faut pratiquer des tarifs élevés. Partant de ce principe, la Pharmacie franco-anglaise a fait passer la part de la parapharmacie de 30 à 40 % en huit ans.


Située rue d’Antibes à Cannes – l’une des artères les plus commerçantes de France –, l’officine a été entièrement réagencée en janvier 2014. La parapharmacie y occupe la moitié des 180 m2 de la surface de vente. Lorsque l’on pénètre depuis l’entrée principale, trois têtes de gondole positionnent d’emblée l’image prix. « La première est dévolue aux produits d’hygiène et à des marques connues de dermato, avec des prix bas, maximum 15 €, et des bons de remise immédiat (BRI) de 2 à 5 €, précise Jean-Sébastien Coel, cotitulaire avec ses parents. Juste à côté, nous avons installé une palette avec des cartons pour donner un esprit déstockage sur des produits à forts volumes comme les laits infantiles. » La troisième tête de gondole se distingue par un positionnement « premium », avec des prix plus élevés sur des ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...