Pharmacien Manager n° 144 du 15/01/2015
 

côté marchés

tendances

Peggy Cardin-Changizi

Désormais, dans le domaine de la minceur, les consommatrices attendent une prise en charge globale. Finis les produits miracle, vive les programmes personnalisés. Sur ce créneau se développent des enseignes de coaching alimentaire… que l’officine ne doit plus ignorer.


On pensait que le marché de la minceur était à maturité, voire à saturation. La fermeture en France du groupe Jenny Craig (Nestlé), début 2014, allait d’ailleurs dans ce sens. Ainsi que les maigres performances de la diététique minceur en pharmacie (- 25 % fin 2013). En réalité, il n’en est rien ! Selon l’institut Xerfi, le secteur de la perte de poids, qui pèse environ 3,6 milliards d’euros en France (à fin 2013), a encore toutes les chances de progresser d’ici à 2016. En effet, aux côtés des produits alimentaires allégés (2,2 milliards d’euros de CA), des compléments alimentaires minceur (240 M€) et des autres cosmétiques minceur (70 M€), s’ajoutent désormais les services de coaching en institut spécialisé, en salle de sport et sur Internet (400 M€). Quelques enseignes se sont glissées sur ce créneau, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...