Pharmacien Manager n° 143 du 02/12/2014
 

côté marchés

tendances

Claire Frangi

C’est fashion. De nombreuses enseignes de vêtements ont développé une collection de… maquillage et soins. Au point d’évincer la pharmacie du devant de la scène cosmétique ?


Au royaume du prêt-à-porter, des rayons entiers de maquillage et soins à prix abordable, parfois de parfums, défilent les uns après les autres. Quand ce ne sont pas des espaces beauté à part entière, où bars à ongles et à sourcils font « vivre une expérience » aux clients. H&M a ouvert le bal en 2013, en déployant dans la moitié de ses boutiques en France (soit une centaine) des meubles dédiés, à proximité d’accessoires de mode. L’enseigne a été suivie par Naf-Naf et Camaïeu. Primark, Berschka ou Stradivarius peuvent aussi être cités. Début octobre, Etam, dernier en date à enfiler la casquette cosméto, a lancé une panoplie de pas moins de 600 références de make-up et bain, déclinées en 460 teintes. Et, pour se démarquer, ’enseigne a travaillé sur une approche ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...