Pharmacien Manager n° 141 du 30/09/2014
 

CIRCUIT SÉLECTIF

côté marchés

Charlotte Nattier

Les acteurs du sélectif rivalisent de technicité pour faire de leurs produits de teint de véritables soins high-tech. Mais cela ne suffit plus pour déclencher les ventes. D’autant plus que les investissements médias se tarissent.


Malgré les nouveautés qui inondent les linéaires, inspirant fortement les marques de dermocosmétique comme de GMS, les ventes du teint du circuit sélectif sont maussades. Selon NPD Group, la catégorie décroît de 2 % (en valeur à fin juin 2014 en France). Mais elle n’inclut pas les crèmes teintées, considérées sur ce circuit comme des produits de soin. La conjoncture économique qui avait jusqu’à présent épargné le maquillage commence à se faire sentir. Les consommatrices se seraient-elles reportées sur les BB, CC et DD creams, souvent répertoriées hors-maquillage. Quoi qu’il en soit, NPD Group relève un coup d’arrêt des BB creams (4,4 millions d’euros de chiffres d’affaires à - 24 %, à fin juin 2014), après deux ans de croissance exponentielle. Désormais, les CC creams prennent le relais (1,7 million d’euros de chiffre ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...