Pharmacien Manager n° 139 du 30/06/2014
 

Pratiques gestion

François Pouzaud

Un faible apport personnel n’est pas forcément un obstacle à l’installation. SEL et SPF-PL sont de bon augure pour les adjoints peu fortunés. Et l’installation en solo dans une petite officine n’est pas pour autant compromise.


Lorsqu’un jeune adjoint n’a pas les moyens d’acquérir le fonds ou en bloc l’ensemble des titres d’une société, sa seule possibilité est de prendre une participation minoritaire dans une SEL existante. L’intérêt pour lui est d’être un associé minoritaire dynamique pour qu’il devienne, demain, l’associé majoritaire et à terme le successeur du titulaire partant à la retraite. Luc Fialletout, directeur général adjoint d’Interfimo, regrette que ce schéma de transmission progressive, si couramment utilisé dans le monde de l’entreprise, ne le soit pas plus par les pharmaciens d’officine. C’est pourtant le meilleur remède à prescrire à un acquéreur sans grand apport. D’autant que l’outil SEL se double maintenant d’un autre instrument : la SPF-PL. Depuis un an, les holdings facilitent davantage l’accès de jeunes adjoints à la propriété en améliorant de 67 % ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...