Pharmacien Manager n° 138 du 27/05/2014
 

Pratiques gestion

François Pouzaud

Avec près de 8 millions de personnes âgées dépendantes placées en Ehpad, la préparation pour doses à administrer (PDA) est un réel marché. Service apprécié en faveur de l’observance et des économies de santé, est-il pour autant intéressant financièrement pour l’officine ? Pas forcément…


Pour une officine, l’évaluation du marché de la PDA se fait sur les bases suivantes: un Ehpad de taille moyenne, soit 80 lits, génère 10 000 € HT de CA mensuel pour une marge brute de 2 500 €/mois. Certes, mais la rentabilité nette est moindre, car la PDA engendre des frais (de personnel, d’appareillage, etc.). Cette rentabilité varie selon la méthode utilisée, puisque la PDA peut être manuelle (préparation de semainiers, de cartes blistérisées), automatisée (sachets) ou semi-automatique (+ remplissage de plateaux pour les fractions d’unité et faibles rotations). Le pilulier hebdomadaire est facile à mettre en place, d’un coût d’investissement modéré, mais c’est une opération chronophage. Et si elle peut s’avérer rentable, la méthode ne répond pas aux normes et exigences demandées par les autorités sanitaires. L’automatisation de la PDA assure une bien ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...