Pharmacien Manager n° 138 du 27/05/2014
 

Pratiques management

Yves Rivoal

Parmi les dispositifs qui permettent de récompenser financièrement les salariés, l’épargne salariale constitue une alternative aux traditionnels primes ou treizièmes mois. Le point.


Le plan d’épargne salarial est encore peu courant en officine. Pourtant, il est à la portée de toutes les entreprises. Deux outils, le Plan d’épargne entreprise (PEE) et le Plan d’épargne pour la retraite ­collectif (Perco) figurent aujourd’hui dans les contrats commercialisés par les banques et les compagnies d’assurances. « Le mode de fonctionnement de ces deux outils est relativement simple, rappelle Michel Watrelos, expert-comptable et gérant de Conseil et Auditeurs Associés. Il suffit d’abord d’une décision unilatérale de l’employeur pour les mettre en œuvre, en sachant que l’ensemble des salariés peut en bénéficier, tout comme le titulaire de l’officine. L’alimentation du PEE et du Perco par le salarié s’effectue ensuite sur la base de versements volontaires limités à 25 % du salaire brut annuel. En parallèle, l’entreprise peut abonder jusqu’à 300 %, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...