Pharmacien Manager n° 137 du 18/04/2014
 

RUPTURE CONVENTIONNELLE

Pratiques management

En bref


La rupture conventionnelle a, en principe, pour objet de mettre fin au contrat de travail d’un commun accord entre les parties. La transaction, quant à elle, intervient après la rupture du contrat de travail et a pour but de mettre fin, par des concessions réciproques, à un litige portant sur les conséquences d’une rupture ou l’exécution du contrat de travail. La transaction permet de « verrouiller » la rupture. Mais une rupture conventionnelle peut-elle être suivie d’une transaction ? Dans un arrêt du 26 mars dernier, la Cour de cassation a répondu par la négative à cette question (Cass. soc., 26 mars 2014, n° 12-21.136). Une transaction, conclue après l’homologation de la rupture conventionnelle et portant sur un différend lié à la rupture doit être annulée. Un tel accord financier permettait aux parties de sécuriser leur séparation ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...