Pharmacien Manager n° 137 du 18/04/2014
 

L’actualité


Le directeur de l’Assurance maladie envisage de sanctionner par des pénalités financières les médecins faisant un usage déraisonnable de la mention « non substituable », ce qui a provoqué un tollé à la CSMF. Les ciblages devraient être bientôt lancés. Toutefois, dans une analyse de 12 000 ordonnances par la CNAM, la mention NS n’est utilisée que pour 4,2 % des prescriptions.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...