Pharmacien Manager n° 137 du 18/04/2014
 

Éditorial

Myriam Loriol


Moi j’dis chapeau ! Chapeau bas à tous ces pharmaciens qui sont engagés dans la coopération interprofessionnelle (lire notre dossier page 12). Pour l’avenir et la valorisation du métier. Mais surtout, pour le moment, pour leur satisfaction personnelle. C’est beau tous ces professionnels de santé main dans la main qui œuvrent au bénéfice du patient. Sur le papier du moins. Car, sur le terrain, la coopération est semée d’embûches administratives. Résultat : les initiatives et les expérimentations restent locales. Elles tiennent sur la motivation de quelques titulaires, la plupart élus aux URPS. C’est dire si le pharmacien « lambda » n’est pas prêt de se plier en quatre pour initier des projets interpros. D’autant plus qu’il ne peut pas espérer en tirer une rémunération digne de ses efforts et du temps passé. Car on ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...