Pharmacien Manager n° 136 du 25/03/2014
 

ACHATS

Pratiques gestion

François Pouzaud

Taxation des ventes directes, réduction des délais de paiement et difficultés de trésorerie obligent les titulaires à maîtriser leurs achats. Certains ont fait le choix exclusif du grossiste en lui donnant l’intégralité des flux en produits vignetés, renonçant aux remises plus attractives des laboratoires. Témoignages.


Fidèle depuis 22 ans à l’OCP, Bernard Pénicaud, titulaire à Niort (Deux-Sèvres), envisage de concentrer davantage ses flux vers le grossiste depuis la taxation des ventes directes à 20 %. « L’instauration de cette nouvelle taxe a conduit plusieurs laboratoires de princeps à baisser le catalogue produits et les remises qu’ils proposent en direct », constate-t-il. Le circuit du direct perdant de son intérêt, le fil de l’eau du grossiste pourrait effectuer un retour en grâce auprès de ce pharmacien : « Deux livraisons par jour, des contacts quotidiens et un seul flux de commandes à gérer… Rien que pour cela, je suis prêt à revoir ma politique d’achats ! »Pas d’immobilisation de stockInstallé à Passais-la-Conception (Orne), Jean-Noël Hubert ne se pose plus de question. Cet adhérent au réseau Alphega a pris l’option Platinium qui l’engage à ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...