Pharmacien Manager n° 136 du 25/03/2014
 

Pratiques gestion

Fiche pratique

François Pouzaud

Aucun pharmacien n’est à l’abri d’un contrôle de TVA. Néanmoins, le risque de voir débarquer le fisc dans son officine, voire de se faire redresser, peut être considérablement réduit si l’on se comporte en contribuable « modèle » toute l’année.


Remplir ses obligations déclaratives dans les délaisDéclarer à temps sa TVA tous les mois. Des manquements liés à un défaut ou un retard de déclaration sont autant de signaux d’alerte pour le fisc. Pour un défaut de déclaration, outre des sanctions qui peuvent rapidement chiffrer, le fisc est en droit de taxer d’office l’entreprise défaillante, sans mise en demeure préalable.Attention au contenu des déclarations : les CA indiqués dans le cadre des déclarations mensuelles de TVA doivent correspondre au CA indiqué dans la déclaration de résultat.Il n’est pas rare de se faire épingler pour des omissions ou erreurs souvent commises par méconnaissance des règles fiscales. Avec la généralisation de la télétransmission, le non-respect des obligations de télédéclaration et de télépaiement entraîne des amendes que l’on peut éviter en surveillant les seuils ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...