Pharmacien Manager n° 135 du 20/02/2014
 

Ailleurs

et ailleurs ?

Peggy Cardin-Changizi

Décidée à revenir sur le devant de la scène, l’enseigne populaire monte en gamme. Au niveau de l’offre mais aussi de ses points de vente. Objectif : allier le prix, la mode et une nouvelle « expérience shopping ». Cap vers le discount qualitatif.


Depuis sa création en 1948, l’enseigne au vichy rose a toujours mené une stratégie d’accessibilité de biens de consommation courante au prix le plus bas. « Au départ, notre concept reposait sur une logique de déstockage de gammes de vêtements et de produits d’équipement de la maison, sans mise en avant produit, ni communication », raconte Pierre Havransart, directeur d’exploitation. Un parti pris qui a fonctionné pendant des années. Mais l’arrivée d’une concurrence se fournissant auprès de fabricants asiatiques a rendu le déstockage moins attrayant. Le groupe se retrouve en difficultés et dépose le bilan en 2004. Racheté cette année-là par Vetura, filiale d’Eram, Tati repart à la reconquête de son cœur de cible – la femme active de 25/40 ans – tout en gardant son ADN : 90 % de produits proposés en marque propre, ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK