Pharmacien Manager n° 134 du 23/01/2014
 

Pratiques management

Yves Rivoal

Considérée comme un must dans les politiques de ressources humaines, la fidélisation des collaborateurs est garante d’un bon esprit d’équipe. En officine, c’est un levier de recrutement de clientèle. Mais attention, comme toute bonne chose, il ne faut pas en abuser !


Faut-il fidéliser ses collaborateurs ? A cette question qui, de prime abord, peut sembler saugrenue, Laurence Ledreney-Grosjean, dirigeante de Paraphie, une société spécialisée dans le développement des pharmacies d’officine, répond sans ambages : « Oui, à 200 %, car l’équipe reste le principal élément différenciateur d’une officine, que ce soit par rapport aux autres concurrents ou aux autres circuits de distribution. Il faut donc tout faire pour la fidéliser, en s’assurant que tout le monde regarde dans la même direction. » Mieux, il faut, selon Delphine Nédaud, gérante d’AilesRH, un cabinet de conseil qui a développé une plate-forme RH pour les titulaires, considérer la fidélisation comme un investissement : « Lorsque vous payez une formation en dermatologie à l’un de vos adjoints parce que vous avez envie de développer cette spécialité, vous ne le faites pas pour ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Abonnez-vous à Pharmacien manager, la revue pour décider, entreprendre et vendre.


Abonnez-vous
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...