24/03/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Quand Romain Filloux s’installe l’année de ses 30 ans, cela ne relève en rien du hasard. Docteur en pharmacie option industrie et diplômé d’un MBA de Sciences Pô, le jeune homme a travaillé quelque temps pour des cabinets de conseil et il sait ce qu’il veut : piloter sa propre entreprise. Au fil des agrandissements de son officine, passée de 100 à 350m² de surface de vente, il développe de nouveaux segments comme la nutrition, la phytothérapie, les prothèses, le MAD... En parallèle des spécialisations multiples, il impose un conseil de qualité à ses équipes. A la fois professionnel de santé et commerçant - deux casquettes assumées - Romain Filloux est le reflet de sa génération comme le montre le sondage mené auprès des titulaires de moins de 40 ans en exclusivité pour Pharmacien Manager par Pharmaccess, département du cabinet d’études et de conseil marketing santé Stethos.

Selon le sondage, le jeune installé a un profil d’entrepreneur de santé. Pour preuve : 65% des titulaires interrogés déclarent avoir un projet prioritaire pour leur entreprise et ces proactifs misent d’abord sur les entretiens pharmaceutiques (43%). Seuls 2% des titulaires ont un projet sur la parapharmacie. Les besoins numéro 1 en formation concernent les pathologies (34%). Comme 40% des titulaires sondés, Romain Filloux dit sa pharmacie « généraliste ». « Les gens doivent  y trouvent un peu de tout. Nous sommes les polytechniciens de la santé ». Ces officines dites généralistes multiplient les spécialités de santé.
 
Dans sa petite officine parisienne au cœur du XIIIème arrondissement, Romain Hadad joue aussi la carte de la santé polyvalente. « Ici les personnes âgées sont nombreuses. Elles demandent beaucoup d’attention, des livraisons, du dépannage… Elles viennent souvent voir le pharmacien avant le médecin. Je passe beaucoup de temps avec chacune d’entre elles. Avec les reformes en cours, les pharmacies seront plus axées sur le conseil et le dépistage. Notre rôle ira bientôt bien au-delà de la délivrance », estime-t-il. Les jeunes montrent de la motivation pour leurs entreprises, auxquelles ils donnent une orientation technique.

> S'abonner
> Lire l'article (réservé aux abonnés)

À lire dans Pharmacien Manager n°136 d'Avril 2014




Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...