24/01/2014 | Le Moniteur des pharmacies.fr ..

Ce n’est plus une fiction mais bien la réalité : les objets communiquent. Pas seulement les téléphones portables ou les ordinateurs, mais bien tous les objets du quotidien qui, connectés, permettent à son usager de pratiquer ce qu’aux
Etats-Unis on nomme le « quantified-self » (la mesure de données personnelles, leur analyse, puis leur partage via téléphones portables, tablettes, ordinateurs, ou autres plateformes). Grâce à eux, un grand nombre de mesures médicales comme celle de la tension ou du poids – et bientôt du cholestérol — peuvent désormais être prises chez soi et partagées avec une ou plusieurs personnes de son choix. A en croire un sondage Ifop de décembre 2013 en partenariat avec l’Atelier BNP Paribas, 11 % des Français (5 millions) possèdent au moins un objet connecté. Et l’institut de sondage d’avancer que 12 % des Français n’en possédant pas envisagent d’en acheter un dans les trois prochaines années, doublant ainsi le marché. Et les personnes âgées ne sont pas en reste indique l’étude : elles sont 86 % à posséder ces outils de mesure. Au rang des pionniers, la balance Withings connectée en wifi à internet. Depuis une foule d’autres objets sont apparus dans le domaine de la santé : le bracelet fitness traqueur d’activité, la ceinture pour prévenir les risques de lésions vertébrales, la fourchette digitale qui sonne lorsqu’on mange trop vite, la
brosse à dents qui optimise et guide le brossage, les chaussettes faisant fonction de podomètre…

> s'abonner
> Lire l'article (réservé aux abonnés)


À lire dans Pharmacien Manager n°134 de Février 2014




Réagir à l'actualité

Pseudo :
Vous êtes un professionnel de santé ? Faites le savoir dans vos contributions en affichant le pictogramme "Professionnel de santé certifié" . Inscrivez-vous ou identifiez-vous puis transmettez-nous un justificatif de votre qualité de professionnel de santé (photocopie de carte d'étudiant, de diplôme, de carte de l'Ordre...).


Cet espace a vocation à débattre et partager vos avis sur nos contenus. En réagissant à cette actualité, vous vous engagez à respecter les conditions générales d’utilisation du Moniteur des pharmacies.fr. Tout commentaire calomnieux ou injurieux sera supprimé par la rédaction.
Enquête flash

Agnès Buzyn, professeur en médecine et présidente de la Haute Autorité de santé, fera-t-elle un bon ministre de la Santé ?

Publicité

Publicité


Revue
Publicité

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums

Publicité

Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d’intérêts.X
Pour en savoir plus et paramétrer les cookies...