Le Moniteur des pharmacies n° 3204 du 16/12/2017
 

ÇA N’ARRIVE PAS QU’AUX AUTRES…

Stratégies

Vos droits

ANNE-CHARLOTTE NAVARRO 

Déclaré malade, un salarié qui commet une faute peut être licencié. C’est le sens de l’arrêt rendu le 12 décembre 2017 par la chambre sociale de la Cour de cassation. Explications.

LES FAITS Le 18 juin 2001, monsieur F. est engagé en qualité de cariste par la société I Logistique. Le 25 juillet 2011, il renverse deux palettes en moins d’une heure. Monsieur Y., manager de monsieur F. constate qu’il tient des propos incohérents et est dans un état de léthargie avancé. A la suite de cet incident, monsieur F. est convoqué à un entretien préalable, puis est licencié pour faute grave. Estimant avoir été licencié en raison de son état de santé, monsieur F. saisit le conseil de prud’hommes. LE DÉBAT Monsieur F. explique qu’il a continué à travailler pour des raisons financières car il n’a pas voulu subir les trois jours de carence. L’article L 1132-1 du ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

L'augmentation du point salarial de 1,6 % est-elle suffisante ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK