Le Moniteur des pharmacies n° 3201 du 01/12/2017
 

Temps Forts

Ouverture


Des chercheurs français de l’Inserm, du Muséum national d’Histoire naturelle, du CNRS, de l’université de Lille (Nord) et de l’Institut Pasteur de Lille ont montré qu’un extrait du champignon Lepista inversa (clitocybe inversé) était capable de restaurer des protéines CFTR fonctionnelles sur trois lignées cellulaires isolées de patients atteints de mucoviscidose. Les travaux, publiés dans la revue Plos One, sont porteurs d’espoir car le champignon est très courant. Mais il reste encore de longues étapes à franchir avant d’arriver à un traitement chez l’homme.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK