Le Moniteur des pharmacies n° 3201 du 01/12/2017
 

Edito

Edito

PAR MATTHIEU VANDENDRIESSCHE,

RÉDACTEUR EN CHEF ADJOINT


C’était à l’automne 2016, à la suite d’une crise avec les pouvoirs publics qui prévoyaient des baisses de tarif drastiques sur les produits et soins au domicile. Pour en sortir, les prestataires avaient notamment concédé d’être rémunérés en fonction de l’utilisation par les patients de leur appareil à pression positive continue pour l’apnée du sommeil. Au départ, c’étaient les patients eux-mêmes qui étaient pénalisés en cas de non observance. Logique, me direz-vous. Cette règle prévalait depuis 1998 et les résultats étaient bons. Dans ce domaine au moins, la France était plus performante que l’Allemagne et le Royaume-Uni ! Puis en 2013, le relevé d’utilisation devait être télétransmis aux prestataires. Mais patatras, le Conseil d’Etat retoque la « téléobservance » l’année suivante. Rapidement, les patients se sont ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK