Le Moniteur des pharmacies n° 3200 du 25/11/2017
 

JEUNE MARQUE

Stratégies

Marchés

STÉPHANIE BÉRARD 

Passionnés de phytothérapie, deux pharmaciens viennent de lancer un distributeur en libre accès de plantes sèches dans les officines. Le dispositif, couplé à la technologie numérique, commence à séduire et créer un fort achat d’impulsion.

Comment mettre en avant la phytothérapie dans les officines ? Une question qui taraudait Vincent Brasseur. Au fil de ses remplacements, ce pharmacien, DU de phytothérapie en poche, a pris conscience que les officines pouvaient aller bien plus loin que quelques gammes éparpillées dans un rayon pour développer la phytothérapie. « Mis à part certaines pharmacies spécialisées, beaucoup de points de vente répondent à la demande des patients pour des préparations à base de plantes au coup par coup », constate Vincent Brasseur. Une tablette numérique qui guide le patient Avec un autre officinal, Florian Bernard, il crée sa société, Pharm’Infusio, et conçoit un meuble d’à peine 65 cm de large adapté à des officines de petite taille. Son concept pour ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK