Le Moniteur des pharmacies n° 3200 du 25/11/2017
 

ÇA N’ARRIVE QU’AUX PHARMACIENS…

Stratégies

Vos droits

ANNE-CHARLOTTE NAVARRO 

Le pharmacien peut-il constituer son stock en fonction de ses convictions personnelles ? C’est à cette question que la chambre de discipline de l’Ordre des pharmaciens a dû répondre le 24 juillet dernier.

LES FAITS Madame X. se présente à l’officine de Monsieur P. avec une ordonnance d’un médecin gynécologue lui prescrivant un stérilet. Monsieur P. lui indique qu’il ne détient aucun dispositif intra-utérin en stock. Il estime que le stérilet a un effet abortif et non contraceptif. Ce caractère abortif est contraire à ses opinions personnelles. C’est pourquoi, il ne référence pas de stérilet et de dispositif intra-utérin dans son officine. Il indique à Madame X. qu’elle peut obtenir sa prescription dans une pharmacie située dans une commune voisine. LE DÉBAT Monsieur P. estime qu’en qualité de pharmacien titulaire, il a la faculté de choisir les produits qu’il commercialise dans son officine, à condition que le patient puisse obtenir ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK