Le Moniteur des pharmacies n° 3199 du 18/11/2017
 

Edito

Edito

PAR ANNE-HÉLÈNE COLLIN,

PHARMACIENNE, RÉDACTRICE SPÉCIALISÉE


Balancer les risques des médicaments dans un ouvrage, c’est décidément très tendance*. Encore faut-il le faire avec de bons arguments. Avec « J’arrête la pilule », Sabrina Debusquat s’attaque à la contraception hormonale. Approximations, amalgames, raccourcis, où l’absence de preuve scientifique est compensée par une intime conviction : la journaliste livre un récit accablant qui sème la peur et reproduit les mêmes biais que les études scientifiques qu’elle dénonce. Enquête à charge, sur fond de combat féministe, qui repose sur une mauvaise expérience personnelle, voilà de quoi mettre en péril une indépendance de jugement. Bien sûr, de tout cela, l’auteure se défend. Madame Debusquat vient de découvrir qu’un médicament pouvait avoir des effets indésirables, et elle s’en émeut. Pour sauver les femmes de ce fléau ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK