Le Moniteur des pharmacies n° 3197 du 04/11/2017
 

Expertise

Pharmacologie

MAÏTENA TEKNETZIAN 

Ces médicaments agissent au niveau moteur et inhibent la sécrétion de prolactine. Leurs principaux effets indésirables sont digestifs, psychiques et hypotensifs. Les molécules ergotées exposent à des effets vasoconstricteurs et à des valvulopathies.

MÉCANISME D’ACTION Stimulation des récepteurs dopaminergiques Tous les agonistes dopaminergiques stimulent les récepteurs dopaminergiques. A la différence de la dopamine, ils passent la barrière hémato-encéphalique et ont des effets neurologiques (contrôle de la motricité) et endocriniens (diminution de sécrétion de prolactine). On distingue les molécules à noyau ergoté (bromocriptine, carbergoline, lisuride), des molécules non dérivées des alcaloïdes de l’ergot de seigle (apomorphine, piribédil, pramipexole, quinagolide, ropinirole, rotigotine). Les dérivés ergotés ont une action agoniste partielle sur les récepteurs alpha-adrénergiques et sur les récepteurs sérotoninergiques 5HT2B, particulièrement exprimés au niveau des valvules cardiaques. INDICATIONS En neurologie et endocrinologie Les ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK