Le Moniteur des pharmacies n° 3197 du 04/11/2017
 

Expertise

Autour du médicament

YOLANDE GAUTHIER 


L’étude WHI (Women’s Health Initiative) avait semé le doute sur le traitement hormonal substitutif (THS) au début des années 2000. Menée sur 27 300 américaines ménopausées, âgées de 50 à 79 ans, elle avait été interrompue prématurément en 2002 et 2004 en raison d’un risque accru de cancer du sein ou d’accident vasculaire cérébral. Ses résultats avaient conduit à recommander le THS uniquement aux femmes ménopausées présentant des troubles climatériques, à la dose minimale efficace et avec révision annuelle de la pertinence du traitement. Une récente étude, publiée dans le Journal of the American Medical Association (JAMA) en septembre, devrait rassurer les patientes. Elle a continué à suivre la mortalité des femmes de WHI jusqu’à la fin décembre 2014. Cette nouvelle étude n’a pas relevé de différence de mortalité globale ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK