Le Moniteur des pharmacies n° 3197 du 04/11/2017
 

FINANCEMENT

Services

Transactions

La nouvelle rémunération ne modifie pas le raisonnement des banques en matière de financement. Néanmoins, compte tenu de la pluralité des rémunérations et de leur ventilation dans les comptes de la pharmacie du cédant, le business plan financier des acquéreurs doit gagner en clarté et lisibilité pour les aider à s’y retrouver.

L’introduction des honoraires de dispensation au 1er janvier 2015 a changé le modèle économique de l’officine mais également la façon de présenter les comptes des pharmacies auprès des banques. « Nous avons besoin de comprendre où sont enregistrés les ROSP, contrats de coopération, honoraires, prestations diverses ainsi que le CICE, tant au niveau de la comptabilité de la pharmacie cédante que dans les prévisionnels d’activité de l’acquéreur, précise Monique Sylvestre d’Interfimo. Or, dans les analyses, il est parfois compliqué de s’y retrouver, et la manière dont sont comptabilisées les différentes sources de rémunération de l’officine peut avoir une incidence sur le taux de marge. » Pour Jean-Marc Lefebvre, de la Caisse d’Epargne des Hauts-de-France, l’analyse d’un projet d’installation est toujours menée avec la même minutie, indépendamment du ...

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK