Le Moniteur des pharmacies n° 3197 du 04/11/2017
 

Temps Forts

Ouverture


Pour Federgy, la dispensation à l’unité ne saurait exister hors du cadre strict de la préparation des doses à administrer (PDA), afin de « garantir une réelle traçabilité des produits pharmaceutiques et de limiter le risque iatrogène ». L’occasion pour la chambre syndicale des groupements de pharmaciens d’exiger une contrepartie pour le pharmacien réalisant cette PDA. Federgy réclame aussi le remboursement par l’Assurance maladie de la livraison des médicaments au domicile du patient.

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Votre rémunération a-t-elle baissé en 2017 ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK