Le Moniteur des pharmacies n° 3196 du 28/10/2017
 

Expertise

Autour du médicament

YOLANDE GAUTHIER 


Le laboratoire Pfizer a annoncé l’arrêt de commercialisation de l’antiulcéreux Cytotec (misoprostol) à compter du 1er mars 2018. Cette décision résulte d’une utilisation majoritairement hors AMM en gynécologie-obstétrique, soit pour déclencher l’accouchement à partir de 37 semaines d’aménorrhée en milieu hospitalier, soit pour une interruption volontaire de grossesse (IVG). Mais cette utilisation peut entraîner des effets indésirables graves, comme une rupture utérine, des hémorragies ou des anomalies du rythme cardiaque fœtal. Deux autres médicaments à base de misoprostol disposent actuellement d’une AMM dans l’IVG en France : Gymiso 200 µg à l’officine et MisoOne 400 µg à l’hôpital. Tous deux sont réservés à l’usage professionnel. Leur production va augmenter afin d’assurer la pérennité d’accès aux IVG, a annoncé l’Agence nationale de sécurité du médicament (ANSM). §

ARTICLE RÉSERVÉ AUX ABONNÉS

Pour bénéficier de l'accès aux articles de la revue, vous devez être abonné.

Déjà abonné ? Identifiez-vous


Mot de passe oublié ?
Se créer un compte

Pas encore abonné ?




Le Moniteur des pharmacies où et quand vous voulez sur papier, PC/Mac, iPad, iPhone, smartphone et tablette Android


Abonnez-vous
Enquête flash

Pensez-vous que le conseil soit de qualité dans les officines ?




Revue

Forum

Exprimez-vous et échangez avec vos confrères sur les forums


Service "Les médicaments à délivrance particulière"

Pour délivrer en toute sécurité

Le Pack

En poursuivant votre navigation, vous acceptez les CGU ainsi que l'utilisation des cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêts.
En savoir plus

OK